Navigation – Plan du site
Projeto de pesquisa

Les environnements des cerrados et aspects de l’occupation du sol dans la région de São José dos Talhados

Ambientes de cerrados e aspectos da ocupação do solo na região de São José dos Talhados
Cerrados environments and aspects of land use in São José dos Talhados region -
Deocleciano Bittencourt Rosa1, Leonardo Cristian Rocha, Lucelma Aparecida Nascimento, Vitor Matheus Bacani et Fabiana Sílvia Damasceno

Résumés

Cet article présent une étude de l’environnement des Cerrados (savanes arborées) dans les Communes de Patrocínio et Coromandel, situées dans la portion Centre Sud-Ouest de l’État de Minas Gerais, Région Sud Est du Brésil et plus précisément, dans la région de São José dos Talhados et alentours. Outre une topographie favorable et une localisation stratégique pour le développement agricole et de l’élevage, cette région a bénéficié de l’implantation de programmes d'aide à la production, comme le Programme de Développement des Cerrados (POLOCENTRO), le Programme de Colonisation Dirigée de l’Alto Paranaíba (PADAP) et le Programme Japonais-Brésilien de Développement Agricole des Régions du Cerrado (PRODECER. Ceux-ci visaient à moderniser l’activité agricole des plateaux (chapadas) du Cerrado et le développement économique de cette région (en raison de la dégradation des ressources naturelles), à susciter des mesures d’adaptation de la structure de production existantes pour réduire les impacts sur les écosystèmes naturels, et à garantir la pérennité de l’environnement des agrosystèmes dans les Cerrados.

Haut de page

Entrées d’index

Index by keywords :

environment, impacts, productive, agro-system.

Índice de palavras-chaves :

meio ambiente, cerrados, impactos, produção, agrossistemas
Haut de page

Texte intégral

CerradosAfficher l’image
Crédits : Hervé Théry

1L’intensification du processus de colonisation agricole des Cerrados (savanes arborés) a eu lieu au début des années 1980, avec la modernisation des méthodes de production et de l’agro-industrie. S’il est vrai qu’en même temps que ce nouveau modèle technologique lié à la révolution verte a amené pour les Cerrados une augmentation de la production agropastorale et plus de richesse, elle a entrainée aussi la dégradation sociale et économique pour les producteurs locaux et surtout la dégradation de l’environnement des sols, de l’eau, et des processus de changement de l’alimentation du bétail et de la biodiversité.

2Les impacts mécaniques sur les sols, dus à l’intensité de la mécanisation, se traduisent par un élargissement des superficies, par la diminution des niveaux de matière organique, de biodiversité microbienne et de la méso-faune, par le desséchement des sols, et par une érosion laminaire et en rides. Cette avancée de la frontière agricole sur les Cerrados a aussi exercé une pression croissante sur les ressources hydrologiques, ce qui a engendré des situations de conflit dans certains endroits avec l’augmentation de l’usage de l’eau pour les diverses activités d’exploitation minière, industrielle et artisanale et principalement l’irrigation.

3Le simple remplacement de la couverture végétale naturelle par les cultures provoque une réduction des composants biotiques dans leur abondance et leur activité. L’équilibre de la faune entomologique est rompu et la disparition de plusieurs agents de pollinisation peut appauvrir la flore de la région et la dégradation de la biodiversité est irréversible.

4Le site d’études est localisé dans les Communes de Patrocínio et Coromandel situées dans la portion Centre Sud-Ouest de l’État de Minas Gerais (Région Sud-Est du Brésil), entre les coordonnées géographiques de latitudes l8 45’ et 18 50’ Sud et longitudes 47 10’et 47 13’ Ouest de Greenwich (Figure 1).

5L’accès à ce site est possible par la route de l’État MG–365, qui part de la route fédérale BR–452 et traverse toute la région d’études. Cette route fédérale (BR–452) possède une liaison avec la ville d’Uberlândia (principale métropole du Triângulo Mineiro).

6

Figure 1 – Carte de localisation géographique du site étudié dans l’État de Minas Gerais

Figure 1 – Carte de localisation géographique du site étudié dans l’État de Minas Gerais

(Elaborée par Lucelma Aparecida Nascimento, novembre 2014). Source - Feuille de Monte Carmelo de la DSG-Diretoria de Serviço Geográfico / Brésil, 1983).

Materiaux et méthodes

7Tout d’abord a été faite une première observation par télédétection des aspects physico-biotiques pour la caractérisation de la couverture végétale régionale, à partir de photographies aériennes verticales panchromatiques du IBC-GERCA (Institut Brésilien du Café), (survol de 1979, échelle 1:25.000), et des images du satellite LANDSAT/TM-05, orbite 220, point 73 obtenue en 06/11/2011, échelle 1:100.000. Ces images ont été fournies par l’INPE (Instituto National de Pesquisas Espaciais) et pour la délimitation des aires d’études, nous avons utilisé les travaux de scanner de la partie désirée de la carte topographique, exportée par le programme Surfer, dans l’extension JPG Bitmaps jpeg.

8Nous avons réalisé aussi une délimitation de la surface d’étude et une carte de base contenant les réseaux de drainage et routier, ainsi que les principaux lieux, à partir de la carte topographique de la feuille de Monte Carmelo de la DSG du Ministère de l’Armé du Brésil, à l’échelle 1:100.000, publiée en 1983 avec l’indice de nomenclature SE.23-Y-A-V.

9Des travaux sur le terrain ont complété cette étape initiale, puis nous avons réalisé une analyse des aspects d’environnement, dans le but de connaître d’une manière encore préliminaire l’intensité de la dégradation des ressources naturelles et son degré de réversibilité.

Résultats et discussions

10La région étudiée présente un climat qui n’est pas uniforme. Elle connait un type climatique tropical à saisons contrastées que se caractérise comme le numéro deux (2) selon la classification des grandes lignes du climat de Durand-Dastès (1968), modifié par Estienne et Godard (1970), présenté par Tardy (1986). Les oscillations du climat tropical aux saisons contrastées présentent une saison chaude et autre humide, avec cinq mois secs, mai à septembre. Les précipitations annuelles sont de 2.750 mm, avec une intensité maximale en janvier, février et mars. La température minimale est de 24ºC, et la maximale 36ºC.

11Du point de vue géologique cette région est composée par une séquence lithologique qui se distribue dès le Précambrien Inférieur (Paléoprotérozoïque) appartenant aux unités lithostratigraphiques (Mendes, 1996) Complexe Goiano, comprenant des granulites (prédominants), gneiss, amphibolites, milonites et cataclasites; corps kimberlitiques (Crétacé Supérieur), recouvert par des Couvertures Détritiques Latéritiques d’âge Tertiaire et d’Alluvions Récentes (Svisero et al.1979, Cunha et al. 1981, Damasceno, 1997 et Damasceno et al. 2008). Ces roches sont affectées par une faille de direction E–W, 70°N. Deux systèmes de fractures de directions standards E–W (Parallèles à la direction de la faille) et N10° W vertical sectionnent la séquence des roches (Figure 2).

Figure 2 – Affleurement de roches granulitiques faillées appartenant à l’unité lithostratigraphique Complexe Goiano,

Figure 2 – Affleurement de roches granulitiques faillées appartenant à l’unité lithostratigraphique Complexe Goiano,

Affleurement situé dans la partie Nord de la région de São José dos Talhados, dans les terrains de la Fazenda Cabeceiras do Bálsamo

Photographie – Fabiana Sílvia Damasceno, août 2013

12Régionalement nous trouvons les types de sols reconnues comme : Sols Concrétionnaires, Argisols, Latosols, Cambisols, Neosols Regolithiques (Regosols), Neosols Litholiques (Lithosols) ou Entisols, Neosols Quartzareniques, Sables Quartzeux et Organosols ou Histosols (Sols Alluviaux Organiques) (EMBRAPA, 1999, 2006, 2013). Le relief présent deux modèles d’occupations du sol bien distinctes, dans une compartimentation topographique, où nous trouvons deux surfaces, soit : la Surface du Plateau et celle du Relief Desséché (Lima et al. 1996), distribuées dans l’unité géomorphologique dénommée par aires des Plateaux et « Chapadas » du Bassin Sédimentaire du Paraná, dans la subunité morphostructurale du Plateau Septentrional du Bassin du Paraná (Flauzino et al. 2010).

13La surface du plateau possède une topographie qui peut varier de plane jusqu’à partialement ondulée (Figure 3), avec des Argisols et Latosols profonds et bien drainés, qui supportent une agriculture et un élevage intensifs de bovins, dans les grandes et moyennes propriétés, avec un usage intensif des machines et des combinaisons de facteurs de la production.

14

Figure 3 – Surface du plateau avec une topographie plane à légèrement ondulée.

Figure 3 – Surface du plateau avec une topographie plane à légèrement ondulée.

Lieu: Silvano – Sud de la Fazenda Cabeceiras do Bálsamo

Photographie – Deocleciano Bittencourt Rosa, aout 2013

15La surface du relief desséché possède une topographie qui varie d’ondulée à montagneuse, avec des pentes qui peuvent atteindre 45%.

16Les latosols sont trouvés dans les sommets étroits, qui sont plats ou légèrement convexes, et dans les versants les plus doux. Ces deux surfaces sont drainées par le réseau hydrographique de la rivière Dourados et de ses affluents, les ruisseaux du Bálsamo, da Mata, Capão d’Anta, Grotão, Mamoneira, Cavaco et Folhados.

A) Surface du Plateau

17Trois cultures dominent sur le plateau où prédominent : Argisols et Latosols, avec des cultures du soja, maïs et café. Dans la commune de Patrocínio, dans le village de Silvano, au sud de la région étudiée, où il y a une prédominance du café par rapport au soja et au maïs, avec une expansion significative de la surface plantée depuis 1985 (Figure 4).

Figure 4 – Aspects des surfaces plantées en café, sur le plateau dans le village de Silvano au sud de la région de São José dos Talhados

Figure 4 – Aspects des surfaces plantées en café, sur le plateau dans le village de Silvano au sud de la région de São José dos Talhados

Photographie – Leonardo Cristian Rocha, août 2013

18Ce développement avec l’incorporation des nouvelles étendues pour la culture du café, est le plus important régionalement, et nous pouvons observer des nouvelles plantations de caféiers tous les un ou deux ans. Dans le district de Coromandel, le soja et le maïs sont plantés dans une proportion identique au café. La proportion historique entre les surfaces cultivées en soja et en maïs dans la région est de 4 pour 1, et nous avons observé une relation de quasi-égalité des surfaces plantées en soja et en maïs (Figure 5).

Figure 5 – Détail de la culture du maïs dans la Fazenda da Mata. Lieu: São José dos Talhados

Figure 5 – Détail de la culture du maïs dans la Fazenda da Mata. Lieu: São José dos Talhados

Photographie – Vitor Matheus Bacani, août 201.

19Une hypothèse pour ce changement surprenant d’usage du sol est la situation phytopathologique qui atteint actuellement la culture du soja, avec les maladies, telles que le nématode du ciste principalement, et le chancre de la tige, ce que oblige l’agriculteur à réaliser la rotation des cultures, en remplaçant le soja par le maïs pour une période minimale de trois ans, dans les aires infestées par ces maladies. Dans les cultures irriguées par un pivot central, le haricot est prédominant, avec également une importance considérable du pois.

20Nous percevons une coexistence des propriétés bien structurées pour l’élevage des bovins, avec d'une part des troupeaux organisés, des pâturages, et avec l’implantation de technologies telles que l’insémination artificielle, l’ensilage, la traite mécanique. Et d'autre part d’autres plus primitives, avec des pâturages dégradés, la traite manuelle et une productivité basse et la sylviculture est une autre activité développée dans les dernières décennies après 1970, sous l’égide des stimulants fiscaux, recherchant les terres les moins chères du Cerrado, mais qui actuellement voient leurs plantations de Pinus sp., peu à peu remplacées par les plantations précédemment citées.

B) Surface du Relief Desséché

21Dans cette surface drainée par le bassin hydrographique de la moyenne rivière Dourados (Figure 6), qui est l’affluent principal de la rivière Paranaíba,ç. pour la rive gauche (Damasceno et al. 2008), prédominent sols du type Concrétionnaires, Cambisols, Néosols Quartzareniques ou Sables Quartzeux et Organosols.

Figure 6 – Aspects de la rivière Dourados qui draine la portion nord du site étudié

Figure 6 – Aspects de la rivière Dourados qui draine la portion nord du site étudié

Surface du relief desseché, dans les Comunes de Patrocínio et Coromandel,

Photographie –Deocleciano Bittencourt Rosa, août 2011

22L’occupation économique plus significative est le labour intensif principalement avec la production du lait. D’une manière générale, le troupeau est bien organisé, et d’une bonne production laitière. Ils existent des technologies telles que l’ensilage et la traite mécanique, et les pâturages sont de bonne qualité. La qualité des terrains desséchés dans ce secteur est en étroite relation avec les roches du socle, qui prédominent ici (Figure 7).

23Dans la portion moyenne du bassin, dans les localités de Matinha et Silvano, où ils existent Argisols associés avec Latosols rougeâtres, la culture du café se fait présente, cependant plus au nord de l’aire d’études dans l’interfluve des ruisseaux du Bálsamo et Da Mata et Capão d’Anta, jusqu’à leurs confluences avec la rivière Dourados, les roches du socle fournissent des éléments pour l’apparition de argisols+latosols+cambisols et sables quartzeux, assez friables et extrêmement sensibles aux processus érosifs.

Figure 7 – Terrain desséché dans le secteur nord de la région de São José dos Talhados

Étroite relation avec les roches granulitiques du socle appartenant à l’unité Complexe Goiano. Local : Fazenda Cabeceiras do Bálsamo

24Photographie – Fabiana Sílvia Damasceno, août 2013

25Cette situation prédomine dans le secteur Nord du district de Patrocínio, en direction de Santa Rosa dos Dourados, et dans le district de Coromandel, où nous trouvons les pâturages associés à la végétation du Cerrado. Dans ce secteur, où prédominent les argisols, les processus érosifs sont moins intenses. C’est dans cet endroit-là que nous trouvons les glaisières, qui fournissent l’argile pour l’industrie des céramiques, principalement dans la plaine alluvionnaire du Ruisseau Da Mata (Damasceno, 1997).

Considérations finales

26Il existe une nécessité de connaissance, en ce qui concerne les environnements naturels, avec un niveau de détail suffisant qui puisse justifier les décisions prises sur l’usage et l’exploitation de leurs ressources. Notamment les agriculteurs et les industries agricoles et d’élevage, les industries minérales, les organismes gouvernementaux responsables de la politique agricole, minérale, forestière et de l’environnement prennent des décisions basées sur une connaissance précaire de la structure et du fonctionnement des milieux naturels, sur l’usage et comme sur l’exploitation des ressources naturelles, avec l’absence de limites de leurs vulnérabilités.

27Il faut mieux prendre en compte les milieux naturels et leur dynamique. Cette vérité peut être confirmée par l’observation du niveau de la dégradation que nous percevons pratiquement dans tous les écosystèmes. Nous avons vu plusieurs agressions des milieux naturels, partout où la civilisation est présente ; nous avons là une utilisation de l’espace et des ressources de l’environnement qui se confronte avec l’ordre naturel des processus environnementaux, qui devient incontrôlé. Il est nécessaire de repenser en urgence le modèle de développement agricole qui s’est implanté dans les Cerrados. La dégradation de l’environnement que nous observons dans les aires d’occupation intensive avec un modèle technologique agressif, est déjà une réponse de la nature. Il n’existe pas de soutien économique et social des systèmes agricoles sans le soutien du milieu naturel.

28La fragilité des systèmes pédologiques demande à être gérée avec beaucoup d’attention prenant en compte la connaissance de la morphologie des sols, sans quoi après quatre ou cinq ans nous verrons la fin de leur fertilité naturelle, qui est déjà basse, outre des problèmes de compacité et de formation des ravins. C’est seulement avec la connaissance de la structure et de la dynamique des systèmes écologiques, et des limites de leurs vulnérabilités, que nous pourrons offrir des outils efficaces par une occupation ordonnée, avec l’usage rationnel des ressources naturelles et leur protection.

29Il faut avoir aussi un système productif pour la diminution des impacts sur l’environnement pour les sols, l’eau et pour les éléments biotiques. Il est nécessaire de créer un grand Système d’Unités de Conservation, avec des aires de protection permanentes, avec des réserves écologiques dans le dessein de préserver la biodiversité des Cerrados.

30C’est important aussi de maintenir les aires de végétation native, autant que possible autour des aires cultivées, de façon à constituer les couloirs écologiques, entre les aires de préservation permanentes, qui puissent servir d’abri pour les ennemis naturels de l’agriculture et d’alimentation et de refuge pour les espèces animales, qui pourront aider à la conservation du patrimoine génétique de la biodiversité des Cerrados.

BRASIL/EMBRAPA – Empresa Brasileira de Pesquisa Agropecuária. Sistema Brasileiro de Classificação dos Solos, Brasília, DF, 1999, 429 p.

BRASIL. EMBRAPA. SOLOS – Empresa Brasileira de Pesquisa Agropecuária. Sistema Brasileiro de Classificação dos Solos-SiBCS. 3ª Ed. Revista e Ampliada, Rio de Janeiro, RJ, 2013, 344 p.

BRASIL/MAPA/EMBRAPA – Ministério da Agricultura, Pecuária e Abastecimento – Centro Nacional de Pesquisa de Solos. Sistema Brasileiro de Classificação dos Solos. 2ª Edição Revisada, Rio de Janeiro, RJ, 2006, 306 p.

DAMASCENO, F. S. Uma Análise da Dinâmica dos Impactos Ambientais na Região de São José dos Talhados - Municípios de Patrocínio e Coromandel - MG, com Ênfase aos Estudos Geoambientais. Memória de Bacharelado em Geografia, Departamento de Geografia, Universidade Federal de Uberlândia, Uberlândia, MG. 1997, 110 p.

DAMASCENO, F. S.; BITTENCOURT ROSA, D.; NASCIMENTO, L. A.; MENEZES LIMA, P. R. e LIMA, P. A. de. Considerações acerca dos processos erosivos que afetam a região de São José dos Talhados no município de Patrocínio – Estado de Minas Gerais – Brasil. In: Revista Geoambiente On Line, Universidade Federal de Goiás, Campus de Jataí, n. 10, p. 232 – 241, Jataí, GO. 2008.

DURAND-DASTÈS, F. Climatologie. Encyclopaedia Universalis, 4, p. 618 – 624, Paris, 1968.

ESTIENNE, P. et GODARD, A. Climatologie, Armand Colin, Collection U, Paris, 1970, 365 p.

FLAUZINO, F. S.; SILVA, M. K. A.; NISHIYAM, L. e ROSA, R. Geotecnologias Aplicadas à Gestão dos Recursos Naturais da Bacia Hidrográfica do Rio Paranaíba no Cerrado Mineiro. Instituto de Geografia, Universidade Federal de Uberlândia, Revista Sociedade & Natureza, 22 (1): 75 – 9, Uberlândia, MG, 2010.

LIMA, S. do. C.; RIBEIRO, A. G.; LIMA, M. A. dos. S. e BITTENCOURT ROSA, D. Aspectos Ambientais da Ocupação dos Cerrados na Região de Irai de Minas, Área do PRODECER – I. SIMPÓSIO SOBRE OS CERRADOS, VIII, Brasília, DF, EMBRAPA – Empresa Brasileira de Pesquisa Agropecuária. Anais do VIII Simpósio sobre os Cerrados, p. 230 – 233, Brasília, DF, 1996.

MENDES, J. C. Elementos de Estratigrafia. Biblioteca de Ciências Naturais. Ed. T. A. Queiroz, São Paulo, SP, 1996, 567 p.

SVISERO, D. P.; HASUY, Y. e DRUMOND, D. Geologia dos Kimberlitos do Alto Paranaíba, Minas Gerais. In: Revista Mineração Metalurgia, ano XLII, n. 406, p. 34 – 38, Rio de Janeiro, 1979.

TARDY, Y. Le Cycle de L’Eau – Climats, Paléoclimats et Géochimie Globale. Ed. Masson, Paris, France, 1986, 338 p.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Figure 1 – Carte de localisation géographique du site étudié dans l’État de Minas Gerais
Crédits (Elaborée par Lucelma Aparecida Nascimento, novembre 2014). Source - Feuille de Monte Carmelo de la DSG-Diretoria de Serviço Geográfico / Brésil, 1983).
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/10576/img-1.png
Fichier image/png, 284k
Titre Figure 2 – Affleurement de roches granulitiques faillées appartenant à l’unité lithostratigraphique Complexe Goiano,
Légende Affleurement situé dans la partie Nord de la région de São José dos Talhados, dans les terrains de la Fazenda Cabeceiras do Bálsamo
Crédits Photographie – Fabiana Sílvia Damasceno, août 2013
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/10576/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 812k
Titre Figure 3 – Surface du plateau avec une topographie plane à légèrement ondulée.
Légende Lieu: Silvano – Sud de la Fazenda Cabeceiras do Bálsamo
Crédits Photographie – Deocleciano Bittencourt Rosa, aout 2013
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/10576/img-3.png
Fichier image/png, 708k
Titre Figure 4 – Aspects des surfaces plantées en café, sur le plateau dans le village de Silvano au sud de la région de São José dos Talhados
Crédits Photographie – Leonardo Cristian Rocha, août 2013
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/10576/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 652k
Titre Figure 5 – Détail de la culture du maïs dans la Fazenda da Mata. Lieu: São José dos Talhados
Crédits Photographie – Vitor Matheus Bacani, août 201.
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/10576/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 784k
Titre Figure 6 – Aspects de la rivière Dourados qui draine la portion nord du site étudié
Légende Surface du relief desseché, dans les Comunes de Patrocínio et Coromandel,
Crédits Photographie –Deocleciano Bittencourt Rosa, août 2011
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/10576/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 696k
Légende Étroite relation avec les roches granulitiques du socle appartenant à l’unité Complexe Goiano. Local : Fazenda Cabeceiras do Bálsamo
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/10576/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 705k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Deocleciano Bittencourt Rosa1, Leonardo Cristian Rocha, Lucelma Aparecida Nascimento, Vitor Matheus Bacani et Fabiana Sílvia Damasceno, « Les environnements des cerrados et aspects de l’occupation du sol dans la région de São José dos Talhados », Confins [En ligne], 25 | 2015, mis en ligne le 22 novembre 2015, consulté le 25 avril 2017. URL : http://confins.revues.org/10576 ; DOI : 10.4000/confins.10576

Haut de page

Auteurs

Deocleciano Bittencourt Rosa1

Universidade Federal de Mato Grosso/Departamento de Geografia, dbrosa@terra.com.br

Leonardo Cristian Rocha

Universidade Federal de São João del Rei. Campus Tancredo Neves (CTAN). Departamento de Geociências, rochageo@ufsj.edu.br

Lucelma Aparecida Nascimento

Docteur - Université Rennes 2 – Laboratoire COSTEL, lucelmamt@yahoo.com.br

Articles du même auteur

Vitor Matheus Bacani

Universidade Federal do Mato Grosso do Sul. Campus Aquidauana, vitor.bacani@ufms.br

Fabiana Sílvia Damasceno

Damasceno Materiais para Construção, Uberlândia

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Confins – Revue franco-brésilienne de géographie est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo Index Latindex
  • Logo IHEAL (Institut des Hautes Études de l'Amérique Latine)
  • Logo CREDA (Centre de recherche et de Documentation sur les Amériques)
  • Logo USP (Universidade de São Paulo)
  • Revues.org