Navigation – Plan du site

Editorial du numéro 30

Editorial of issue 30
Éditorial do número 30
Hervé Théry et Neli Aparecida de Mello-Théry
Traduction(s) :
Editorial do número 30

Texte intégral

1La nouveauté de ce numéro est la création d'une rubrique « Synthèses » pour des textes plus ambitieux que les articles habituels, faisant le point sur de grandes questions de la géographie actuelle. En l'occurrence deux articles de ce numéro abordent respectivement « la nature de l'urbain » (de Francisco Capuano Scarlato et Everaldo Batista da Costa) et les fronts pionniers, « de la fontier à la post-frontier » (de Martin Coy, Michael Klinger et Gerd Kohlhepp), deux questions centrales pour la compréhension des dynamiques du territoire brésilien.

2L'ambition - et la qualité - de ces textes nous ont conduits à créer pour eux cette nouvelle rubrique qui permet de dépasser la limite de 50000 signes, au-delà de laquelle les articles sont renvoyés à leurs auteurs, mais il doit être bien clair que cela sera l'exception, ouverte seulement des textes dont l'ambition et le souffle la méritent.

3Nous espérons que cette innovation contribuera à maintenir la croissance de la revue, confirmée au long de l'année 2016,  comme le montre le graphique 1.

Graphique 1 Courbe d'évolution 2007-2016

Graphique 1 Courbe d'évolution 2007-2016
Confins

Carte 1 Pages vues 2016 et pages par million d'habitants

Carte 1 Pages vues 2016 et pages par million d'habitants

4La croissance la plus notable est celle du nombre de pages lues en Allemagne, aux États-Unis et plus récemment en Chine, qui ont représenté ensemble en 2016 18% du total, après le Brésil (48%) et la France (13%). Il semble très probable que des centres de recherche « brésilianistes » de ces pays aient désormais inclus notre revue dans leurs sources d'information et que des professeurs des universités de ces pays en recommandent la lecture à leurs étudiants. Nous espérons continuer à  les satisfaire e dans ce numéro et dans les suivants.

Graphique 2 Les pays principaux en 3D.

Graphique 2 Les pays principaux en 3D.

5Ce numéro 30 comprend, outre les deux articles de la nouvelle rubrique, des textes que nous pouvons regrouper en quatre ensembles. Le premier est formé par des articles portant sur des pays « étrangers » (ni la France ni le Brésil), la Chine, la Tunisie et le Portugal: «  Shanghai et Guangzhou sont les deux agglomérations urbaines les plus peuplées du monde » (François Moriconi-Ebrard et Joan Perez), «  Enjeux de la Tunisie orientale : un territoire développé et un environnement à protéger » (Walid Chouari et Mongi Belarem) et « Et Belém? La question de l'appropriation du patrimoine dans une paroisse de Lisbonne » (Rafael H. Teixeira-da-Silva). Le premier apporte une information qui va sans doute surprendre la plupart de nos lecteurs, il montre, chiffres à l'appui, que les agglomérations de Shanghai et Guangzhou sont aujourd'hui les plus peuplées au monde, avec près de 80 et 48 millions d'habitants.

6Le troisième article, dont le titre inclut le toponyme « Belém » fait la transition vers le deuxième groupe, celui des articles sur l'Amazonie, bien qu'il évoque en fait la tour portugaise et non la ville amazonienne. Quatre articles portent sur cette région à laquelle la revue prête, depuis sa fondation, une attention particulière : « Considérations sur la fédéralisation et la gestion partagée du territoire en Amazonie brésilienne » (Gilberto de Miranda Rocha et Sabrina Fortes e Silva Gonçalves), « L'occupation de l'espace par le palmier à l’huile et ses effets sur la production agricole familiale en Amazonie orientale » (Edfranklin Moreira da Silva et Lívia Navegantes-Alves), « Systèmes agricoles et système d’indicateurs: évaluation de l’impact du changement  climatique sur la sécurité alimentaire dans un bassin d’inondation amazonien » (Marie Flore Doyen, Anne Elisabeth Laques, Helen Gurgel et Lucas Garcia) et «  L'utilisation du géotraitement pour la spatialisation et l'évaluation des aires de préservation permanente de Porto Velho-RO » (Helen Rose Oliveira da Silva, Siane Cristhina Pedroso Guimarães et Liliana Borges de Oliveira).

7Les deux derniers textes sont une nouvelle transition vers le groupe suivant, celui des articles qui sont fondés sur l'usage d'indicateurs élaborés par les auteurs et/ou de la géomatique pour construire de nouvelles connaissances, dans des domaines différents, l'enseignement supérieur, les émissions de gaz à effet de serre et la recherche géosystémique: « Indicateurs de durabilité environnementale pour une institution fédérale de l'enseignement supérieur » (Andréia Castro de Paula Nunes, Leci Martins Menezes Reis, Robson Garcia da Silva), «  Les émissions de gaz à effet de serre du tourisme des Brésiliens » (Jean Paul Ceron et Ghislain Dubois) et «  La Géographie et l'environnement : trajectoires et tendances de la recherche géosystémique dans l'État de São Paulo » (Carlos Eduardo das Neves et Gilnei Machado)

8Comme le dernier article porte sur l'État de São Paulo il forme une troisième transition vers le dernier groupe, celui qui porte sur la formation culturelle et historique des parties plus méridionales du Brésil. Le premier, « La relation entre les caipiras et le processus d’urbanisation dans la musique sertaneja produite entre 1920 et 1980 » (Jóyce Oliveira Leitão), pourrait étonner qui n'a pas l'habitude des approches de la géographie culturelle, mais nous espérons qu'après sa lecture il sera convaincu des liens existant entre la culture caipira et l'urbanisation dans ces décennie. De la même façon, l'article de Cristina de Moraes, « La Carte du Territoire de Misiones (1881) dans la conjoncture du litige territorial entre l’Argentine et Brésil », montre très clairement que toute carte est avant tout une construction culturelle.

9Les autres rubriques récurrentes de la revue contribuent à  la diversité des approches.Messias Modesto Dos Passos évoque dans « La poussière colorée de la route » les plaisirs et les difficultés du travail de terrain avec ses étudiants en Amazonie. Les « images commentées », bien franco-brésilienne, portent sur « Les enseignements des élections municipales de 2016 (André Rodrigues Nagy et René Somain) et  » Métro de Paris" ($$$). Et finalement les comptes-rendus abordent eux aussi des champs géographiques et thématiques variés avec les livres Território e Circulação: a dinâmica contraditória da globalização, de Mónica Arroyo e Rita de Cássia Ariza da Cruz (Carolina Todesco), Modernização Territorial e Redes Técnicas em Goiás, de Denis Castilho (Dallys Dantas), La métropolisation en question, de Cynthia Ghorra-Gobin, et Le Brésil, terre de possibles, de Dominique Vidal.

10Bonne lecture à tous,

11Hervé Théry, Neli Aparecida de Mello-Théry

Haut de page

Table des illustrations

Titre Graphique 1 Courbe d'évolution 2007-2016
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/11664/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 64k
Titre Carte 1 Pages vues 2016 et pages par million d'habitants
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/11664/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 576k
Titre Graphique 2 Les pays principaux en 3D.
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/11664/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 104k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hervé Théry et Neli Aparecida de Mello-Théry, « Editorial du numéro 30 », Confins [En ligne], 30 | 2017, mis en ligne le 24 février 2017, consulté le 17 novembre 2017. URL : http://confins.revues.org/11664

Haut de page

Auteurs

Hervé Théry

Articles du même auteur

Neli Aparecida de Mello-Théry

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Confins – Revue franco-brésilienne de géographie est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo Index Latindex
  • Logo IHEAL (Institut des Hautes Études de l'Amérique Latine)
  • Logo CREDA (Centre de recherche et de Documentation sur les Amériques)
  • Logo USP (Universidade de São Paulo)
  • Revues.org