Navigation – Plan du site
Imagens comentadas

Le plan de métro de Paris revisité

O mapa do metrô de Paris revisitado
Paris's métro map revisited
Gustave Fulgence

Texte intégral

Entrée du métro AbessesAfficher l’image
Crédits : http://www.wikiwand.com/en/Paris_M%C3%A9tro

1Paris est la ville la plus visitée au monde, par des touristes de toutes nationalités, et la plupart se servent, pour s'y déplacer, de son excellent système de transports publics et ont donc besoin de bon plans pour planifier leurs trajets. Mais avec la croissance du réseau, qui compte 14 lignes, sans compter le Réseau Express Régional (RER), le plan de son métro est devenu difficile a à lire il était temps de le revoir, de le "revisiter", et diverses initiatives ont été prises pour en faciliter l'usage par les Parisiens et les visiteurs.

La croissance du réseau

2Les projets de construction d'un métro remontent au milieu du XIXe siècle, mais deux conceptions s'opposaient : la municipalité parisienne souhaite réaliser un réseau placé sous tutelle locale et assurant une desserte de la ville répondant en priorité aux besoins de ses habitants tandis que les compagnies de chemin de fer et les services de l’État (Préfecture, Ponts et Chaussée, Conseil d'État) voulaient des prolongements des lignes existantes aboutissant dans les gares parisiennes. Le conflit était renforcé par de profondes divergences politiques, la municipalité de Paris est à gauche alors que le gouvernement était entre les mains des conservateurs, et compliqué par l'absence d'autonomie de la municipalité parisienne.

3Entre 1856 et 1890, plusieurs projets ont été élaborés sans qu’aucun n’aboutisse. Durant cette période les villes de Londres et New York, confrontées au même choix, créent un premier réseau consistant à prolonger les lignes de chemin de fer dans la ville avant de créer par la suite un réseau spécial (avec un gabarit différent) : ainsi Londres met en service en 1863 une ligne circulaire desservie par des trains à vapeur et assurant l’interconnexion des gares londoniennes. En 1867, New York met à son tour en service un réseau de chemin de fer à vapeur dans la ville perché sur des viaducs métalliques. En 1890, la première ligne de vrai métro londonien - souterrain et électrique, au gabarit surbaissé - (le « Tube ») est inaugurée. Enfin en 1896, Budapest inaugure une ligne de tramway entièrement souterraine.

4La pression de l'opinion publique, la croissance démographique parisienne, l’exemple des capitales étrangères (déjà une dizaine d'entre elles se sont dotées d'un métro) et l’approche de l’Exposition universelle et des Jeux olympiques d'été de 1900 décident les autorités à lancer enfin la construction du métro. La solution de la ville de Paris fut retenue, l’État lui concède la conception et la réalisation de l’ouvrage, le 30 mars 1898 fut votée la déclaration d’utilité publique du "métropolitain urbain Parisien" et les travaux furent lancés le 4 octobre 1898.

5Grâce au travail acharné de milliers de terrassiers la circulation commença le 19 Juillet 1900, et la première ligne fut inaugurée juste à temps pour l’exposition, réduisant à 25 minutes au lieu de 1h30 la traversée d’Ouest en Est, de Maillot à Vincennes, parcourant une dizaine de kilomètres pour vingt-cinq centimes en première et pour quinze centimes en seconde à une vitesse de vingt-cinq à trente kilomètres heure. Le succès est immédiat, la ligne transport 16 millions de passagers de juillet à décembre 1900. Ce tour de force est dû au "père" du métro, Fulgence Bienvenüe. Il dirigea très longtemps les travaux du métro et ne prit sa retraite qu’a 80 ans, alors que le métro comptait déjà près de 300 stations.

6Le projet initial comporte une ligne circulaire et deux lignes transversales, une Nord-Sud et une Est-Ouest. En 1903 à la ligne Est-Ouest s'ajoute une ligne en demi-cercle au Nord de Paris, destinée à être complétée plus tard par un demi-cercle symétrique au Sud.

7En 1913, le métro comportait déjà 10 lignes et de 55 millions en 1901 le nombre annuel de voyageurs est passé à 467 millions en 1913. Le réseau continue de s’agrandir pendant la Première Guerre mondiale, pendant l’entre-deux-guerres, les lignes 9, 10 et 11 ont été ouvertes.

8En 1929 fut décidé le prolongement du métro en proche banlieue sur quinze axes pour permettre le transport d’une population qui était désormais presque aussi nombreuse à résider en banlieue (2,5 millions) qu’à Paris intra-muros (3 millions). La construction de trois nouvelles lignes fut également décidée. En 1939, plusieurs stations furent fermées par souci d'économie dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale, ce qui n'empêcha pas le métro de transporter un million et demi de personnes en 1941, la pénurie d'essence et de pneus immobilisant les autobus au garage. En 1949, en application du plan de 1929, le réseau comportait déjà neuf prolongements en banlieue.

Plans du métro en 1930, 1950, 1967 et 1978

Plans du métro en 1930, 1950, 1967 et 1978

Ibidem

9Le métro s'est donc largement développé dans les années 1930 (tronçons en bleu sur la carte), en particulier hors de Paris, et même durant la Seconde Guerre mondiale (tronçons en marron), quand les lignes 5, 7 et 8 ont été prolongées.

Histoire du réseau

Histoire du réseau

Image 10000000000001B5000000411F0DC496.jpg

Carte du métro de Paris avant 1949, 2006, RéalisationPline, CC BY-SA 3.0, https://fr.wikipedia.org/​wiki/​Histoire_du_m%C3%A9tro_de_Paris#/​media/​File:Metro-de-Paris-avant-1949.png

10Les deux décennies entre 1952 et 1972 ont été une période noire pour le métro de Paris : le métro se remettait lentement des séquelles de la Seconde Guerre mondiale, le transport individuel avait la priorité et aucune extension n'a été construite, faute de moyens et de volonté politique. C'est le premier choc pétrolier, en 1973, qui a relancé l'activité. Des prolongements destinés à assurer une meilleure desserte de la petite couronne ont été progressivement mis en service. Mais il a fallu attendre le 15 octobre 1998 pour voir inaugurer une ligne véritablement nouvelle : la ligne 14, la première à mettre en œuvre la conduite automatisée sans conducteur. Le réseau de 1980 n'était donc pas fondamentalement différent de celui de la fin des années 1940.

Plan du réseau en 1980

Plan du réseau en 1980

Ibidem

11La création de cette nouvelle ligne et le prolongement de plusieurs autres en augmentant la complexité du réseau a eu pour effet de rendre la lecture des cartes de plus en plus difficile et des initiatives ont été prises pour les rendre plus lisibles et faciliter les déplacements des usagers du métro.

Nouvelles cartographies

12premier effort Comme un des problèmes principaux auxquels sont confrontés les voyageurs était de déterminer devrait changer de ligne pour atteindre leur destination, la Ratp avait mis en service une série d'indicateurs d'itinéraires capables d'indiquer le cheminement optimal. Conçus avant la généralisation de l'informatique ceux-ci étaient purement électriques, volumineux, est disponible uniquement dans les couloirs du métro. Ils ont aujourd'hui de moins en moins utilisé, ayant été remplacé par un site (http://www.ratp.fr/​itineraires/​fr/​ratp/​recherche-avancee ) qui donne évidemment d'options : trajet combiné métro et bus, choix entre un trajet rapide ou nécessitant le moins possible de marche à pied, prise en compte de l'heure de départ et de leur d'arriver, etc.). C'était malgré tout une première tentative de mettre en place une cartographie interactive. Au repos

Un plan indicateur lumineux d’itinéraires à la station Pont de Levallois - Bécon.

Un plan indicateur lumineux d’itinéraires à la station Pont de Levallois - Bécon.

https://fr.wikipedia.org/​wiki/​Am%C3%A9nagement_des_stations_du_m%C3%A9tro_de_Paris

Suivre l'exemple de Londres

13"Ces plans ne sont pas une représentation exacte du réseau mais une représentation simplifiée et schématisée du territoire, un diagramme schématique. Cette vision caricaturée et géométrique de l'espace doit permettre à l'usager de se repérer facilement.

14L'information géographique n'est pas précise, au contraire, lignes droites et angles fixes servent de base au dessin, quant aux distances, elles sont relatives. On assiste ainsi souvent à une compression des distances sur les zones externes du réseau et, inversement, à un élargissement dans les zones centrales, plus denses.

15C'est Harry Beck, dessinateur industriel de génie, connu pour la création de la carte actuelle du métro de Londres, qui popularisa cette vision cartographique. Beck a eu la brillante idée de créer une carte complète du métro basée sur un code couleur. Il estima que les usagers des trains avaient comme préoccupation majeure la manière de se déplacer en métro, c'est-à-dire, comment passer d'une station à une autre, plutôt que la précision géographique. Ainsi, il tira son célèbre schéma qui ressemble plus à un schéma électrique qu'à une carte reflétant la localisation précise et réelle de chaque station".

16(http://le-cartographe.net/​blog/​archives/​107-la-representation-cartographique-du-metro).

17Une carte du réseau parisien fut donc décidée selon le même principe le même principe, simplification des tracés code de couleur par ligne, priorité à la visualisation des connexions. Au repos

Temps de marche

18Dans leurs articles du 3/12/2015 "Une carte du métro parisien avec le temps de marche entre chaque station" et "Paris: Sa carte du métro va vous réconcilier avec la marche à pied" Jeremy Thiry et Fabrice Pouliquen présentent une carte du métro élaborées par un ingénieur passionné de transports, Guillaume Martinetti, qui indique les temps de marche entre deux stations. Déjà appliquées sur le plan du métro de Londres, de nouvelles indications permettent de réduire le temps de trajet en évitant une correspondance inutile.

19Le résultat est très semblable à celles que distribue la Ratp, mais qui indique, en prime, le temps qu’il faut pour parcourir à pied la distance entre deux stations. Cela peut être utile à plus d’un titre. « En cas de perturbation sur la ligne, de rames saturées ou lorsque vous vous apprêtez à vous engouffrer dans une station aux multiples correspondances, comme République, Châtelet ou Montparnasse. Arriver jusqu’au quai et attendre la prochaine rame peut facilement prendre quatre minutes. Ajoutez le temps de parcours qui vous sépare de la prochaine station et vous arrivez très vite à six minutes », avance Guillaume Martinetti.

20Pour réaliser sa carte, il a entré la liste des stations de métro parisiennes dans un fichier Excel et écrit un programme qui cherche automatiquement le nom de ces stations dans Google Maps. Il a ensuite calculé les minutes qui séparent les différentes stations de métro et de RER. Il reconnaît toutefois les limites de sa carte : «Google Maps prend […] l'itinéraire des rues et ne calcule pas les distances à vol d'oiseau. Mais c'est vrai qu'il ne prend pas en compte les feux rouges, les passages piétons ou l'encombrement des trottoirs. Il se base également sur une vitesse moyenne de marche de 4,5 km/h, ce qui est relativement lent. Les Parisiens se déplacent plus à 5 km/h.»

21In conclut que « Lorsqu’il y a moins de cinq minutes de marche entre deux stations, ça vaut le coup de parcourir le chemin à pied, au grand air ». C'est en effet préférable car l’espace confiné du métro et le système de freinage des rames font que les concentrations en particules fines mesurées en station dépassent largement le seuil des 50 microgrammes par m3 recommandées par l’OMS. Elles dépassent largement aussi les concentrations de particules fines mesurées dans les rues de Paris.

Carte du métro parisien de Guillaume Martinetti, avec le temps de marche entre chaque station

Carte du métro parisien de Guillaume Martinetti, avec le temps de marche entre chaque station

Extrait de la carte http://www.20minutes.fr/​paris/​1742751-20151203-paris-carte-metro-va-reconcillier-marche-pied

Nouvelles représentations

22Dans un article intitulé " Le plan de métro qui fait du bien au cerveau", Nolwenn Le Blevennec (18/12/2015) présente les cartes conçues par le chercheur en psychologie et spécialiste de cartographie Max Roberts. Il raconte que dans une conférence1 le chercheur avait jugé la carte actuelle du réseau RATP parisien confuse, les lignes y zigzaguent et s’entremêlent. La ligne 4, par exemple, compte seize coudes, fidèlement représentés sur la carte.

23Dans sa conférence, Max Roberts expliquai qu’une bonne carte devait, pour être lisible, proposer le maximum de lignes parallèles et adoucir les angles (harmonie), respecter au maximum la forme de la ville (cohérence), souligner les grands axes ou structures de la ville (ici, le « rond » formé par les lignes 2 et 6), ne pas donner des informations dont les utilisateurs n’ont pas besoin (zigzags).

24Pour ceux qui sont attachés aux lignes droites, Max Roberts il a donc d'abord dessiné une carte du métro parisien n'utilisant que des lignes droites.

25Il a ensuite conçu une carte où les lignes deviennent courbes, ce qui permet selon lui de réduire de moitié le temps de consultation.

Plan du métro parisien de Max Roberts, lignes courbes

Plan du métro parisien de Max Roberts, lignes courbes

Ibidem

26Enfin Max Roberts a dessiné une carte circulaire, faisant ainsi un pas de plus vers la simplification des tracés pour faire ressortir plus clairement deux catégories de lignes ou de tronçons de lignes. D'une part des circulaires, dont la ligne numéro 6 est la principale qui concerne aussi du tronçon quelques autres lignes. D'autre part des lignes Nord/Sud et Est/Ouest (ou plus précisément Nord-Nord-Est/Sud-sud-ouest et Est-Nord-Est/Sud-Sud-Ouest) dont les principales sont les lignes 1 et 4. On notera que ces directions reprennent des axes originels dessinés par les Romains il y a plus de 2000 ans, à Lutèce comme dans toutes les villes qu'ils fondaient, et qui correspondait ici grosso modo au à la rue Saint-Jacques et à la rue de Rivoli. La distinction entre les deux types de lignes et de tronçons de lignes facilitées égale évidemment des déplacements selon que l'on se déplace du centre vers la périphérie (ou vice versa) ou d'un quartier à l'autre de la ville.

Plan du métro parisien de Max Roberts, dans un cercle

Plan du métro parisien de Max Roberts, dans un cercle

Ibidem

27Toutefois, dit Max Roberts : « Je ne suis pas tout à fait satisfait de cette carte circulaire. Le nord et le sud de Paris sont étirés et l’est et l’ouest sont compressés. Ce n’est pas la forme de Paris. L’intérêt qu’elle suscite me donne envie de la retravailler, peut-être en essayant des ellipses concentriques/ovales. Chaque ville a sa forme et des règles de design qui lui correspondent mieux. ». Ce scrupule et cette volonté de respecter la forme de la ville sont tout à son honneur mais il n'est pas certain préféré l'ovale au cercle plus efficace ne facilite davantage la lecture rapide de la carte et la détermination du meilleur itinéraire.

28Retenons de son propos que des améliorations peuvent encore être apporté à ces cartes d'un type un peu particulier, qui ont aujourd'hui acquis des traits si distinctifs (principalement à partir de l'exemple londonien) qu'on les voit utiliser de façon métaphorique pour d'autres usages cartographiques ou même dans d'autres domaines : le plan de métro, avec ses lignes colorées, peut même devenir métaphore du monde du corps humain.

Haut de page

Bibliographie

Sources

Gonzales-Aguilar, Audilio et Vaisman, Coleta , « Le plan du métro comme métaphore spatiale et cognitive dans la visualisation », Netcom [En ligne], 29-3/4 | 2015, http://netcom.revues.org/2196 ; DOI : 10.4000/netcom.2196

Le Blevennec, Nolwenn, "Le plan de métro qui fait du bien au cerveau", , 18/12/2015, http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-sciences/20151218.RUE1665/le-plan-de-metro-qui-fait-du-bien-au-cerveau.html

Les archives du blog carto,"La représentation cartographique du métro", http://le-cartographe.net/blog/archives/107-la-representation-cartographique-du-metro

Pouliquen, Fabrice, "Paris: Sa carte du métro va vous réconcilier avec la marche à pied", 03.12.2015 à 08:05, http://www.20minutes.fr/paris/1742751-20151203-paris-carte-metro-va-reconcillier-marche-pied

Thiry, Jeremy, "Une carte du métro parisien avec le temps de marche entre chaque station", 3/12/2015, http://www.lefigaro.fr/sortir-paris/2015/12/03/30004-20151203ARTFIG00308-une-carte-du-metro-parisiens-avec-le-temps-de-marche-entre-chaque-station.php

Wikipedia, "Histoire du métro", https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f2/Metro-de-Paris-avant-1949.png

Wikipedia, "Matériel roulant du métro de Paris", https://fr.wikipedia.org/wiki/Mat%C3%A9riel_roulant_du_m%C3%A9tro_de_Paris

Haut de page

Notes

1 Underground Maps Unravelled: Maxwell Roberts at TEDxSussexUniversity , (https://www.youtube.com/watch?v=bjPZSmDAyyM)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Plan du réseau en 1900
Crédits http://freenewpictures.blogspot.com.br/​2015/​10/​plan-du-metro.html
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/11869/img-1.png
Fichier image/png, 219k
Titre Plan du réseau en 1903
Crédits http://www.paris1900.fr/​un-peu-dhistoire/​le-metro
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/11869/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 400k
Titre Plan du réseau en 1914
Crédits http://www.lahistoriaconmapas.com/​atlas/​plan-metro/​carte-plan-m%C3%A9tro-paris.htm
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/11869/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 92k
Titre Plans du métro en 1930, 1950, 1967 et 1978
Crédits Ibidem
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/11869/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 724k
Titre Histoire du réseau
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/11869/img-5.png
Fichier image/png, 49k
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/11869/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 16k
Titre Plan du réseau en 1980
Crédits Ibidem
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/11869/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 452k
Titre Un plan indicateur lumineux d’itinéraires à la station Pont de Levallois - Bécon.
Crédits https://fr.wikipedia.org/​wiki/​Am%C3%A9nagement_des_stations_du_m%C3%A9tro_de_Paris
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/11869/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 124k
Titre Plan du métro de Londres conçu par Harry Beck
Crédits http://easylondon.fr/​plan-du-metro-de-londres-carte-metro-de-londres/​
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/11869/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 452k
Titre Plan du métro Paris inspiré de celui de Londres
Crédits http://freenewpictures.blogspot.com.br/​2015/​10/​plan-du-metro.html
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/11869/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 668k
Titre Carte du métro parisien de Guillaume Martinetti, avec le temps de marche entre chaque station
Crédits Extrait de la carte http://www.20minutes.fr/​paris/​1742751-20151203-paris-carte-metro-va-reconcillier-marche-pied
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/11869/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 148k
Titre Plan du métro parisien de Max Roberts, lignes droites
Crédits http://tempsreel.nouvelobs.com/​rue89/​rue89-sciences/​20151218.RUE1665/​le-plan-de-metro-qui-fait-du-bien-au-cerveau.html
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/11869/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 868k
Titre Plan du métro parisien de Max Roberts, lignes courbes
Crédits Ibidem
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/11869/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 948k
Titre Plan du métro parisien de Max Roberts, dans un cercle
Crédits Ibidem
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/11869/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 856k
Titre Le plan de métro, métaphore du monde et du corps
Crédits http://www.architectmagazine.com/​technology/​world-map-shows-what-a-hyperloop-future-may-look-like_c et https://openparachute.wordpress.com/​2012/​09/​
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/11869/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 504k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gustave Fulgence, « Le plan de métro de Paris revisité », Confins [En ligne], 30 | 2017, mis en ligne le 24 février 2017, consulté le 30 mars 2017. URL : http://confins.revues.org/11869 ; DOI : 10.4000/confins.11869

Haut de page

Auteur

Gustave Fulgence

géographe, gustave.fulgence@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Confins – Revue franco-brésilienne de géographie est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo Index Latindex
  • Logo IHEAL (Institut des Hautes Études de l'Amérique Latine)
  • Logo CREDA (Centre de recherche et de Documentation sur les Amériques)
  • Logo USP (Universidade de São Paulo)
  • Revues.org