Navigation – Plan du site
Projeto de pesquisa/Position de recherche

Une dynamique regionale fondee sur la diversification industrielle : l’expérience de la région de Caxias do Sul

Uma dinâmica regional baseada na diversificação industrial : a experiência da região de Caxias do Sul (Brasil)
Áurea Breitbach

Résumés

Ce texte traite du développement économique de la région de Caxias do Sul, au sud du Brésil, qui présente des particularités au regard des expériences recueillies par la littérature en matière d’économie régionale. Les récentes mutations de l’économie internationale, connues comme mondialisation, aiguisent les incertitudes et les risques encourus dans le processus de production. Dans ce contexte, la problématique posée entre spécialisation ou diversification industrielle des régions revêt une signification nouvelle. L’analyse portée sur la région de Caxias do Sul témoigne du rôle essentiel de la diversification industrielle en tant que fondement d’une croissance relativement stable durant la décennie 1990 considérée comme difficile. Bien que n’étant pas envisagé comme l’unique facteur à l’origine du dynamisme de cette région, la diversification de l’industrie permet une plus grande flexibilité face aux adversités survenues

Haut de page

Texte intégral

Avant-propos

  • 1  La version intégrale de la thèse est disponible sur http://bdtd.ibict.br/

1Ce texte est un résumé de la thèse de Doctorat en Géographie (soutenue en 2003) traitant du développement économique de la région de Caxias do Sul, au sud du Brésil, qui présente des particularités au regard des expériences recueillies par la littérature en matière d’économie régionale.1

2Les récentes mutations de l’économie internationale, connues comme mondialisation, aiguisent les incertitudes et les risques encourus dans le processus de production. Dans ce contexte, la problématique posée entre spécialisation ou diversification industrielle des régions revêt une signification nouvelle. L’analyse portée sur la région de Caxias do Sul témoigne du rôle essentiel de la diversification industrielle en tant que fondement d’une croissance relativement stable durant la décennie 1990 considérée comme difficille au Brésil. Bien que n’étant pas envisagée comme l’unique facteur à l’origine du dynamisme de cette région, la diversification de l’industrie permet une plus grande flexibilité face aux adversités survenues dans un contexte économique instable et hautement compétitif.

3Une vue d’ensemble des approches sur le développement local nous permet d’entrevoir une tendance à considérer la spécialisation productive comme un atout essentiel dans le cadre de l’économie locale. Autrement dit, on considère le plus souvent que les régions qui se spécialisent dans une filière ou dans un secteur industriel réussiraient mieux à s’adapter au nouvel ordre économique. Contrairement à ce qu’annonce la plupart des approches récentes, l’examen de la région de Caxias do Sul montre que la spécialisation industrielle n’est pas la seule voie de l’essor économique. Ne pourrait-on pas envisager la diversification des activités économiques comme un atout favorable ? En face de l’incertitude et des risques présentés par la conjoncture internationale, ne serait-il plus rassurant d’avoir une structure plutôt diversifiée que spécialisée ?

4Tout l’intérêt de cette étude régionale est de démontrer que la diversification d’activités peut bel et bien constituer un atout régional face aux incertitudes et aux risques qui règnent dans l’économie mondiale d’aujourd’hui. Nous relevons que cette région a vécu une croissance relativement stable durant les années 1990, période pendant laquelle l’industrie brésilienne a subi les premières étapes d’une restructuration industrielle avec un ralentissement de la croissance. Cela contraste avec d’autres régions, à l’intérieur du pays, qui subissent de graves instabilités, voire de profondes crises.

  • 2  Pour la définition territoriale de la région en question, nous suivons le découpage de l’Instituto (...)

5Loin de nous l’intention d’élire la diversification industrielle comme la panacée face à l’instabilité des marchés et à la montée de la concurrence. Notre objectif se refuse à mener une polémique entre ceux qui prônent la voie diversifiée et ceux qui sont pour la voie spécialisée du développement régional. Sans attribuer un caractère normatif à nos conclusions, nous voulons simplement souligner que les régions diversifiées peuvent elles aussi retrouver leurs propres moyens de réussir face aux adversités qu’intègrent l’économie mondiale. L’étude de la région de Caxias do Sul se propose d’illustrer cette idée2. Dès lors, les constatations extraites de ce cas particulier ne sont absolument pas généralisables à d’autres régions.

Une région dynamique

6La thèse se développe en trois mouvements. Le premier se consacre à préciser le dynamisme de la région de Caxias do Sul. Nous commençons par définir l’espace de référence, pour ensuite présenter son dynamisme. Il s’agit donc d’une région industrielle relativement éloignée du « cœur industriel » du pays (l’État de São Paulo), localisée dans une zone montagneuse, en haut des pentes escarpées du Plateau Riograndense. La région de Caxias do Sul intègre neuf communes, a une superficie de 4000 km² approximativement, dont la population se situe aux environs de 600 000 habitants.

7En prenant appui sur l’approche historique, nous démontrons que la diversification des activités est la résultante d’un processus évolutif conduisant de l’artisanat à l’industrie. Le croisement des approches démographique et économique nous permet de désigner la responsabilité de l’activité industrielle dans la croissance démographique ainsi qu’autour du phénomène d’urbanisation. Les données relatives à la population rendent compte globalement d’une croissance significative (21 % entre 1991 et 2000).

8L’histoire économique de cette région débute par l’immigration des Italiens à la fin du xixe siècle (1875). Au départ, les activités agraires dominent, mais la région compte déjà beaucoup d’artisans. L’industrie s’amorce progressivement et, au début du xxe siècle, la région de Caxias do Sul connaît un développement remarquable. Aujourd’hui, 80 % de sa population est urbaine et l’industrie représente 70 % du PIB régional. Connue au Brésil comme une région vinicole, sa production industrielle est pourtant relativement bien diversifiée. Les secteurs les plus développés sont : le matériel de transport, la métallurgie, la mécanique, le matériel électrique et de communication, le textile, l’agro-alimentaire, le vin, les meubles, les produits en plastique.

9Il est intéressant de souligner que, si l’activité industrielle occupe une place importante à Caxias do Sul, la production agricole joue aussi son rôle. Au-delà des vignobles qui produisent 95 % du vin brésilien, on y cultive aussi des fruits et des légumes pour le marché local et celui des régions voisines y compris la capitale de l’État du Rio Grande do Sul, Porto Alegre.

Tableau 1 La région de Caxias do Sul

REGION DE CAXIAS DO SUL

Communes

Population

 %

Surface

 %

PIB

 %

PIB Industriel

 %

(km2)

(1 000 R$)

 (1 000 R$)

ANTONIO PRADO

    13.284

2,0

343

8,5

   180.485

1,8

     67.537

1,1

BENTO GONÇALVES

    93.042

14,1

381

9,5

  1.489.482

14,6

    923.479

15,5

CARLOS BARBOSA

    21.758

3,3

208

5,2

   417.466

4,1

    264.382

4,4

CAXIAS DO SUL

   381.065

57,7

  1.586

39,5

  5.633.951

55,1

  3.372.483

56,6

FARROUPILHA

    57.528

8,7

393

9,8

   842.169

8,2

    440.455

7,4

FLORES DA CUNHA

    25.863

3,9

293

7,3

   447.517

4,4

    200.398

3,4

GARIBALDI

    27.572

4,2

272

6,8

   612.769

6,0

    378.323

6,4

SÃO MARCOS

    19.721

3,0

263

6,6

   247.769

2,4

     86.446

1,5

VERANÓPOLIS

    20.216

3,1

276

6,9

   350.550

3,4

    219.760

3,7

Total

   660.049

100,0

4016

100,0

 10.222.158

100,0

  5.953.263

100,0

Source : Anuário Estatístico do Rio Grande do Sul, FEE, 2001

Note : Pour la population les données datent de 2003 et celles du PIB de 2002.

Graphique 2

Graphique 2

Indices du PIB régional et national a prix constants

Une région diversifiée

10Le deuxièmemouvement, ligne de force de la thèse, consiste à examiner la diversification de l’industrie en tant qu’un des fondements du dynamisme régional. Nous faisons apparaître que la diversification d’activités n’est pas un phénomène récent. Bien au contraire, elle est présente dès les premières décennies de la colonisation où une grande variété de métiers tant urbains que ruraux a été dénombrée. L’évolution vers l’industrie a su bénéficier de cette diversité de savoir-faire.

11Données à l’appui, le dynamisme industriel s’est accompagné d’une structuration arborescente progressivement plus complexe, permettant de montrer que la tendance à la diversification est partie intégrante du mode de développement de la région de Caxias do Sul.

12Notre analyse sur le comportement de l’industrie locale pendant les années 1990 témoigne de la consolidation de cette tendance. Et pourtant le dit « secteur métallo-mécanique » aurait pu constituer une spécialisation régionale à Caxias do Sul. Cependant, il n’a pas atteint ce statut, malgré sa bonne performance durant cette décade considérée comme cruciale pour l’industrie brésilienne. D’autres secteurs se sont développés considérablement à la même époque, tels le mobilier et les produits plastiques, contribuant ainsi à la diversification d’activités.

13En dépit de la crise économique et de la restructuration industrielle, l’économie régionale n’a pas eu recours à la spécialisation comme stratégie pour faire face à ces difficultés, comme cela s’est vérifié dans d’autres régions. Au contraire, il est légitime de reconnaître que la diversification à Caxias do Sul joue le rôle de « défense stratégique », même si cela n’est pas clairement énoncé en tant que tel par les agents locaux. Par ailleurs, nous y voyons une certaine originalité caractéristique à notre région de référence.

Tableau 2 Diversification industrielle selon l’emploi 2006

Branches industrielles

emplois

Part %

Produits alimentaires et boissons

 13.427

 11,72

Produits du tabac

 0

 0,00

Textile

 3.960

 3,46

Habillement et accessoires

 3.281

 2,86

Cuir, chaussures, maroquinerie

 4.423

 3,86

Produits en bois

 2.395

 2,09

Cellulose, papier, carton

 1.937

 1,69

Edition, imprimerie, enregistrement

 1.773

 1,55

Pétrochimie

 0

 0,00

Produits chimiques

 898

 0,78

Articles en caoutchouc, en plastique

 10.053

 8,77

Produits de minéraux non métalliques

 1.672

 1,46

Métallurgie de base

 2.610

 2,28

Produits en métal (machines et équipements exclus)

 15.583

 13,60

Machines et équipements

 9.013

 7,87

Equipements/machines informatiques et de bureau

 38

 0,03

Machines, équipements et matériaux électriques

 4.027

 3,51

Matériel électronique et équipements de communication

 459

 0,40

Equipements/outils à l’usage médico hospitalier

 1.266

 1,10

Fabrication/montage de véhicules, remorques et carrosseries

 21.414

 18,69

Outres équipements de transport

 229

 0,20

Meubles et industries diverses

 16.128

 14,08

TOTAL DE L’INDUSTRIE

 114.586

 100,00

Source : RAIS, Ministério do Trabalho e Emprego, 2006

14Pour étayer notre raisonnement, nous avons effectué une étude comparative pour faire ressortir la diversification industrielle de Caxias do Sul comme un atout par rapport à la région de la Vallée du Sinos hautement spécialisée dans le complexe cuir-chaussure. Nous avons examiné brièvement le parcours de cette région durant les années 1990 pour en constater sa grande vulnérabilité face aux aléas du marché international de la chaussure, notamment en ce qui concerne l’oscillation de l’emploi.

15C’est ainsi que nous avons pu dégager une relation entre la diversification industrielle et la stabilité relative de l’emploi dans le cas de Caxias do Sul, et une correspondance entre la spécialisation et la fluctuation importante de l’emploi industriel dans le cas de la Vallée du Sinos.

16Dans la troisième partie de la thèse, nous avons traité des enjeux actuels de la science régionale pour y situer notre étude. En mettant l’accent sur l’importance de l’échelle locale, nous sommes en mesure de comprendre les manifestations géographiques des phénomènes économiques actuels. La « réinvention du local » est un nouvel axe de recherche tant au Brésil que dans d’autres pays, ce qui contribue à révéler les imbrications entre économie mondiale et espace global.

17Partant de notre analyse de thèmes émergents – tels que l’abolition de la contrainte spatiale, la révision de la notion d’espace, les relations entre le global et le local –, l’intérêt porté aux expériences de développement local se fait plus vif. Nous considérons, avec Bernard Pecqueur, le développement local comme un mode de développement plutôt qu’un modèle transposable librement sur un territoire. C’est en concevant le développement local comme une catégorie ouverte sur la pluralité des expériences et sur la nature multidimensionnelle qu’elle revêt, que nous avons mené notre étude.

Pour conclure

18Nous pensons avoir pu souligner les particularités de la région de Caxias do Sul quant à son développement industriel, pour mettre en exergue le pourquoi et le comment cette région parvient-elle à s’intégrer aux nouveaux cadres économiques national et international. L’intérêt d’étudier cette région à la lumière du développement local consiste à mettre en évidence le rôle de l’endogène dans le processus d’intégration économique mondiale. En effet, la diversification industrielle à Caxias do Sul est un caractère endogène inscrit dans l’histoire économique régionale. Or, cette diversification a été mise en valeur de manière fondamentale par la région, lors du processus récent d’adaptation aux nouvelles règles économiques.

19Considérant le cadre brésilien en particulier, la thèse s’insère dans le contexte des études microrégionales dont le manque est souvent évoqué par la littérature spécialisée. En ce sens, elle peut contribuer à mieux identifier les agglomérations industrielles du Sud du Brésil, tout en tentant de dépasser l’approche simpliste des « facteurs de compétitivité », d’ailleurs plus attachée à la spécialisation industrielle. Nous avons cherché à montrer qu’une région industrielle spécialisée est potentiellement autant capable de réussir qu’une région spécialisée.

20C’est-à-dire que, contrairement à ce qui est souvent publié dans la littérature, les régions diversifiées peuvent elles aussi retrouver dans leur endogénéité des « solutions d’adaptation » aux nouvelles règles économiques mondiales. Pour autant, nous ne posons pas le postulat de la diversification comme remède face à l’instabilité des marchés et à la prise de risques présente au sein de l’économie mondiale. C’est là un aspect fondamental sur lequel il convient d’insister. Nous admettons les avantages de la spécialisation industrielle d’une région en termes d’amélioration de la productivité et d’autres facilités issues de l’intégration du tissu industriel dans un seul secteur d’activité (comme dans un cluster). Mais il faut savoir que cela peut également être porteur d’une forme de vulnérabilité, mieux maîtrisée si la région est capable de construire un développement sur la base de ses caractéristiques endogènes. Nous tentons, simplement ici, de mettre l’accent sur le rôle du mode d’industrialisation diversifié comme un élément de plus pour interpréter le développement régional actuel et, peut-être, dans l’idée de contribuer modestement au montage d’une politique industrielle pertinente.

Haut de page

Bibliographie

Auray J.-P., Bailly A.S., Derycke P.-H., Huriot J.-M., Encyclopédie d’Economie Spatiale, Paris, Economica, 1994, p. 275-280.

Aydalot Ph. (dir.), Crise et Espace, Paris, Economica, 1984.

Azevedo T., Italianos e Gaúchos, os anos pioneiros da colonização italiana no Rio Grande do Sul, Porto Alegre, A Nação/INL-DAC-SEC, 310 p., 1975.

Baldisserotto M.H., O processo de industrialização em Caxias do Sul (RS) e suas implicações espaciais (1875-1930), mémoire de master, Departamento de Geografia, Universidade Federal de Santa Catarina, Brésil, 191p., 1995.

Benko G. et Lipietz A. (dir.), Les régions qui gagnent, Paris, PUF, 424p., 1992.

Breitbach A., Une dynamique régionale fondée sur la diversification industrielle : L’expérience de la région de Caxias do Sul (Brésil), thèse de Doctorat en Géographie, Université de Paris I – Panthéon – Sorbonne, 439 p., 2003. Disponible sur http://bdtd.ibict.br/

Cano W., Desequilíbrios regionais e concentração industrial no Brasil 1930-1970, São Paulo, Global Editora, 379 p., 1985.

Carleial L., Lavinas L., Nabuco M.R. (dir.), Reestruturação do espaço urbano e regional no Brasil, S. Paulo, Anpur/Hucitec, 205p., 1993.

Cassiolato J. et Lastres H., Globalização e inovação localizada : experiências de sistemas locais no Mercosul, Brasília, IBICT/Ministério de Ciência e Tecnologia, 799 p., 1999.

Castilhos C. dir., Programa de apoio aos sistemas locais de produção : a construção de uma política pública no Rio Grande do Sul, Porto Alegre, FEE/SEDAI, 186 p., 2002.

Costa A., A concentração econômica na indústria de calçados do Vale do Sinos, mémoire de master, Faculdade de Ciências Econômicas/UFRGS, Porto Alegre, 72 p., 1978.

Courlet C. et Soulage B., Industries, territoires et politiques publiques, L’Harmattan, Paris, 1994.

Crocco M.A. et Diniz C. Campolina, Reestruturação econômica e impacto regional : o novo mapa da indústria brasileira, Nova Economia, Belo Horizinte, UFMG, v. 6, n. 1, juillet, 1996, p. 77-103.

De Boni L. dir., A presença italiana no Brasil, Porto Alegre, EST/Fondazione Agnelli, 1987.

Diniz C. Campolina, Impactos territoriais da reestruturação produtiva, en Ribeiro, L.C. dir., O futuro das metrópoles : desiguldades e governabilidade, Rio de Janeiro, Revan/Fase, 2000, p. 21-60.

Fischer A., Industrie et espace géographique, Paris, Masson, 139 p., 1994.

Frizzo L., Industrialização de Caxias do Sul da gênese às exportações, thèse de doctorat, Faculdade de Filosofia, Letras e Ciências Humanas , USP, 493 p., 1997.

Furtado C., O longo amanhecer, reflexões sobre a formação do Brasil, Rio de Janeiro, Paz e Terra, 116 p., 1999b.

Haddad P.R., dir., Economia Regional : teorias e métodos de análise, Fortaleza, Banco do Nordeste do Brasil, 694 p., 1989.

Heredia V., Processo de industrialização na zona colonial italiana, Caxias do Sul, Ed. UCS, 240 p., 1997.

Ibge, Divisão do Brasil em mesorregiões e microrregiões geográficas, Rio de Janeiro, 1991.

Lipietz Alain,O local e o global : personalidade regional ou inter-regionalidade ?Espaço e Debates, ano 14, n.38, 1994, p. 10-20.

Matteaccioli A., Les facteurs généraux de l’évolution économique contemporaine explicatifs des dynamiques de l’espace géographique, cours du DEA Organisation et dynamique des espaces, Institut de Géographie, Université de Paris I - Panthéon - Sorbonne 1995/96, (non publié).

Pebayle R., Les “gaúchos” du Brésil, Centre d’Etudes de Géographie Tropicale, Université de Bretagne Occidentale, Brest (France), 535 p., 1977.

Pecqueur, B.,Le développement local : mode ou modèle ? , Paris, Syros/Alternatives, 140 p., 1989.

Relação Anual de Informações Sociais (RAIS) – Ministério do Trabalho e Emprego, Governo Federal, www.mte.gov.br/rais

Haut de page

Notes

1  La version intégrale de la thèse est disponible sur http://bdtd.ibict.br/

2  Pour la définition territoriale de la région en question, nous suivons le découpage de l’Instituto Brasileiro de Geografia e Estatística (les microrégions géographiques) car nous le considérons comme étant le plus pertinent dans le cadre de notre étude, en dépit des inadaptations qui peuvent, éventuellement, être attribuées à ce découpage. Nous restons persuadés qu’il s’agit d’un découpage issu de critères rigoureux appliqués à tout le territoire national par une institution fiable.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://confins.revues.org/docannexe/image/4333/img-1.png
Fichier image/png, 155k
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/4333/img-2.png
Fichier image/png, 10k
Titre Graphique 2
Légende Indices du PIB régional et national a prix constants
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/4333/img-3.png
Fichier image/png, 9,8k
Titre Graphique 3
URL http://confins.revues.org/docannexe/image/4333/img-4.png
Fichier image/png, 69k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Áurea Breitbach, « Une dynamique regionale fondee sur la diversification industrielle : l’expérience de la région de Caxias do Sul », Confins [En ligne], 3 | 2008, mis en ligne le 02 juillet 2008, consulté le 26 mars 2017. URL : http://confins.revues.org/4333 ; DOI : 10.4000/confins.4333

Haut de page

Auteur

Áurea Breitbach

Économiste, Fundação de Economia e Estatística do Governo do Estado do Rio Grande do Sulaurea@fee.tche.br

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Confins – Revue franco-brésilienne de géographie est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo Index Latindex
  • Logo IHEAL (Institut des Hautes Études de l'Amérique Latine)
  • Logo CREDA (Centre de recherche et de Documentation sur les Amériques)
  • Logo USP (Universidade de São Paulo)
  • Revues.org